Pâques 2015

La Pâques des jeunes est une expérience de ressourcement spirituel organisée chaque année par les salésiens et les salésiennes de Don Bosco d’Haïti pendant le Triduum Pascal pour les jeunes et avec les jeunes.

Cette année encore du 2 au 5 Avril 2015 chez les sœurs salésiennes à Sainte Catherine, les SDB et FMA ont réuni plus de 150 jeunes autour du thème : « JÈN AK JEZI VIVAN ANN LEVE FANMI NOU YO » pour réfléchir sur l’importance du mystère de la Rédemption au sein d’une famille chrétienne et dans leur vie comme futurs responsables de famille.

Bien avant d’accueillir les jeunes pour la Pâques des Jeunes 2015, des animateurs soucieux de leur rôle se rendaient sur les lieux pour les dernières préparations et ils  se sont repartis en plusieurs équipes même s’ils ne sont pas nombreux cette année afin de rendre l’espace plus attrayant et plus méditatif pour les jeunes.

Jeudi Saint, les animateurs arrivaient à 7h du matin pour procéder à l’accueil des jeunes venant de la Fondation Vincent, de Sainte Catherine et de la Paroisse St. Jean Bosco. Après la Messe Chrismale les 90% des jeunes qui devraient y participer étaient déjà dans la Grande Chapelle pour l’apprentissage des chants et des mimes sur le thème proposé par le Comité Mixte cette année. Les animateurs n’ont pas pris du temps pour briser le mur de timidité et de l’indifférence qui commençait à dresser entre eux et les jeunes par de bons chants d’animation et quelques slogans salésiens.

Après avoir donné un avant goût de ce que c’est l’animation chez les salésiens et les salésiennes de Don Bosco, le Rev. Père Leonard Nesly a souhaité la bienvenue (officieusement parce que c’est la Directrice qui dira la bienvenue aux jeunes avant de présenter le sens du Jeudi Saint) à tout le monde tout en présentant le Livret de la Pâques des Jeunes de la couverture jusqu’à la dernière page, et, il a profité aussi pour donner les principes à suivre afin de vivre en plénitude le Triduum Pascal 2015.

Puis le Coordonnateur du PCJMA de la Fondation Vincent Sénatus Ralphy a pris le soin de présenter les animateurs et animatrices qui vont collaborer pour la réussite de cette activité. L’équipe de la restauration ne s’attardait pas de nous demander d’envoyer les jeunes pour le diner dans le but de respecter l’horaire et de réaliser tout ce que nous avons planifié pour le premier jour avec les jeunes.

Quelques minutes après le repas de fête à l’occasion de l’institution du Sacrement de l’Ordre, ce fut la conférence sur le sens du jeudi saint par Sœur Venia Lolo ayant comme sous-thème : « KO LI A BANN FOS POU YONN SEVI LOT ». La Directrice de la Communauté des sœurs salésiennes, a aidé les jeunes à comprendre le sens théologique, liturgique et historique du Jeudi Saint et l’impact du mystère pascal dans la vie des jeunes spécialement en Haïti. La causerie a permis aux jeunes de mieux vivre la Messe de la dernière Cène et l’adoration du Saint Sacrement dans la petit Chapelle des sœurs.

Enfin, la première journée  est terminée par une longue animation animée par le Rév. Père Jean Lesly Hostin, et un mot du soir riche de conseils avec Sœur Bernadette.

Le deuxième jour du triduum pascal, est ordinairement un jour de silence qui nous fait réfléchir sur la souffrance de Jésus et de son grand amour pour l’humanité toute entière. Pour commencer la journée les jeunes se lèvent a 5h30 pour la douche afin d’être à la Chapelle pour la prière du jour préparée sur Power Point par Sœur Venia avant de faire la prière proposée par le Comité Mixte pour la Pâques des Jeunes. Après la prière on a pris le petit déjeuner puis on se préparait pour le chemin de la croix sur la cour. Le Rév. Père Voltaire était venu pour animer cet acte de piété et il nous a vraiment accompagné à revivre consciemment l’évènement historique de la mort et le crucifiement de Jésus sur une croix à Golgotha.

Après avoir retracé la route que Jésus-Christ a parcouru pour nous donner accès à la vie éternelle, l’équipe responsable de cette activité nous a donné une pause avec un goûter avant d’aller travailler en groupe jusqu’à l’arrivé du Rév. Père Mytilien pour la présentation du sens du Vendredi Saint.  A la fin de notre travail en groupe, le père Mytilien André (Directeur de l’œuvre a la Fondation Vincent) est venu pour nous aider à réfléchir sur la souffrance et la mort de Jésus sur la croix pour nous donner une nouvelle vie qui a le pouvoir sur les péchés et la mort avec le sous-thème : « KWA LI A BANN KOURAJ POU YONN SIPOTE LOT ». Après avoir fait une petite introduction, le Père Mytilien donnait à chaque équipe quelques péricopes de l’Évangiles selon Saint Jean Apôtre afin de découvrir les faits causant la mort de Jésus avant de dresser un tableau typique des souffrances du Christ (Incompréhension, trahison, abandon, maltraitance, etc.…). Pour nous les hommes (Maladie, logement, morale, les besoins primaires, physiologiques, etc.…). Père Mytilien dans son amour pour les jeunes ne manquait pas d’attirer notre attention sur les vraies causes de la souffrance dans le monde et comment nous devons nous situer devant les multiples difficultés qui nous arrivent chaque jour.

Avant de conclure son entretien avec nous, le Directeur de l’œuvre à la Fondation Vincent, nous dit que : « nous les jeunes nous puissions faire preuve de résistance et de résilience devant la souffrance qui n’est pas toujours absurde mais qui peut bien être le chemin pour atteindre notre idéal tout en donnant la première place à Dieu dans tout ce que nous entreprenons dans notre vie. En effet, après la conférence du père Mytilien, les jeunes sont allés manger et ils ont pris le chemin de la Paroisse de St Jean Bosco dans le but de participer a la célébration de la Parole et a la vénération avec les fidèles de la paroisse dédie au Patron, Maître et Ami des jeunes particulièrement les plus pauvres.

Le troisième jour du triduum pascal qui est un jour de deuil pour tous les chrétiens dans le monde entier, a commencé avec une courte prière (Power Point) dans une ambiance de silence, d’espérance et de recueillement sur la tombe de Jésus-Christ. Dans un climat de prière les jeunes sont allés au réfectoire pour prendre le petit déjeuner et ils n’ont pas perdu le temps de se  retourner dans la grande Chapelle pour la répétition de la Veillée Pascale. La répétition est transformée en animation mais le Père Leonard est intervenu avec un sujet sur le Sacrement de la Réconciliation afin de nous motiver et nous sensibiliser pour la célébration pénitentielle qui commencera vers les 3h pm. Quelques minutes après la petite causerie sur la confession, le Père Delva Dominique Pascal est venu pour présenter le sens du samedi saint qui avait comme sous-thème : « LEVE VIVAN JEZI A, BANN LIMYÈ POU FANMI YO ». Avant de nous expliquer en profondeur les quatre temps de la Veillée Pascale, père Delva a fait un rappel générique des deux précédents afin de nous comprendre le grand mystère de cette nuit : celui de la vie plus forte sur la mort. Jésus par sa mort et sa résurrection nous fait renaître a une vie nouvelle, mais disait-il : sommes nous prêts de vivre en ressuscité ? Cette dernière question et d’autres nous ont vraiment aidé à réfléchir sur notre vie après la Pâques des Jeunes 2015 et comment devons nous vivre pour être des lumières dans notre famille et partout ? Après un dîner copieux les jeunes se réunissaient dans la Petite Chapelle des sœurs et ceci dans un profond silence pour la célébration pénitentielle afin d’entrer en intimité avec le christ et tout en essayant d’établir une parfaite réconciliation avec Jésus qui a donné sa vie toute entière pour nous, avec nous-mêmes et avec nos prochains. Il fallait voir, tout le monde allait se confesser et certains pleuraient après la confession et d’autres allaient coucher dans la Chapelle pour remercier le Seigneur pour ce moment de grâce d’avoir l’opportunité de prendre le chemin de la conversion personnelle.

Enfin de compte, cette nième activité nous a permis de nous dépouiller totalement et de nous ressourcer spirituellement afin de surmonter les différentes tentations que nous aurons à rencontrer dans notre vie comme jeunes du troisième millénaire. Au fait, nous tenons à dire un merci sortant dans les replis de nos cœurs pour tous ceux et celles qui se sont sacrifiés pour faire de cette activité une réussite plus spécialement les responsables de la pastorale des jeunes des deux communautés, les infatigables Père Leonard Nesly sdb et Sœur Carole Jeune Fma ; et enfin tous les salésiens et toutes les salésiennes du Cap-Haitien; tous les animateurs et les cuisinières et tous ceux et celles qui nous ont soutenus a travers leurs prières.

JÈN AK JEZI VIVAN ANN LEVE FANMI NOU YO

Pa bliye, pa bliye, pa bliye….. 2016 Fondation Vincent tèt dwat !!!

Mlle Syltanie Dorvil